Le Trou Du Diable

Campagne - Brasseurs de trouble
Détails du projet

La microbrasserie Le Trou Du Diable a contacté KOZE pour un mandat d’ampleur, puisque celui-ci consistait non seulement d’adapter son image de marque à notre culture québécoise, mais aussi de lancer sa campagne estivale à partir de cette nouvelle identité

Brasseurs de trouble
En voir plus
DÉFI: UNE CAMPAGNE RICHE EN DÉFIS

On ne connaît pas tous les ingrédients qui font que les bières Trou Du Diable sont si délicieuses, mais voici la recette pour une campagne riche en défis !

  •   Prenez une marque riche en histoire (Trou Du Diable)
  •   Ajoutez une multinationale pour obtenir à la fois un public curieux et méfiant (ce n’est pas tous les amateurs de Microbrasserie qui portent Molson dans leurs coeurs)
  •   Avant de commencer votre création, mélangez le tout à une pandémie planétaire (doit-on https://www.molsoncoors.com/frvraiment la nommer ?)
  •   Saupoudrez votre résultat par un boycottage mondial de Facebook.

Vous obtiendrez une campagne parfaite pour sortir quelques-uns de leur zone de confort, ce qui est toujours une expérience enrichissante ! 

SOLUTION: TRANSFORMER LES DÉFIS EN OPPORTUNITÉS

À partir du brandbook anglophone existant, nous avons pu renforcer l’identité de marque de Trou Du Diable tout en lui conservant sa saveur shawiniganaise. L’acquisition de Molson est une occasion pour la marque de faire découvrir l’univers des microbrasseries à une nouvelle clientèle. Il n’a donc jamais été question de modifier cette identité, mais plutôt de l’identifier plus clairement, afin qu’elle puisse être comprise et appréciée aussi bien par les amateurs de microbrasserie endurcis que par la clientèle timide et curieuse.

Nous avons créé l’identité Brasseur de Trouble à coups de rencontres Zoom et Google Meet.

 

Une image forte, qui démontre que Trou Du Diable reste une marque qui reste vraie à ses racines, et qui n’hésitera jamais à chambouler l’industrie, même si cela la place en marge de la société. Le territoire est riche, mais pour qu’il appartienne entièrement à Trou Du Diable, il fallait maintenant produire une campagne qui en respecte les codes.

RÉSULTATS: OK, ON JASE CONTENU ?

Une microbrasserie qui affirme que “la bière, c’est mauvais”. Une marque qui ramène le débat sur le 5G. Une identité qui encourage la consommation d’alcool dans les parcs de Montréal.

Pour être de véritables Brasseurs de Trouble, il ne fallait pas avoir froid aux yeux. Nous avons donc créé une liste d’affirmations qui se voulaient étonnantes, tout en flirtant avec un humour évident.

 

LE DIFFÉRENCIATEUR KOZE

MAIS C’EST QUOI, LE COMMENT DU POURQUOI ?

En dehors de porter le masque et respecter les mesures de distanciation sociale, voici ce qu’on a surtout fait: 

  •   S’adapter. Facile à dire, un peu moins à faire. Le monde change, mais les livrables restent les mêmes. Il fallait agir vite, même en période d’incertitude. Pour ça, il fallait revenir à la base du travail en équipe: la communication. C’est pas grave si un brainstorm Zoom prend un peu plus de temps qu’un brainstorm normal!
  •   La confiance. Entre Koze et Trou Du Diable, mais aussi entre Koze et Koze. Il fallait du courage de la part de la marque pour s’approprier une promesse aussi forte que “Brasseur de Trouble”, et il fallait du courage entre nous pour passer à travers une situation incertaine.

Réalisations similaires

Bière Vagabond

Campagne - La vie n'attend pas

Sharegate

Campagne - Dual Realities